Recrutement en 2019 : « De nouveaux métiers émergent»

Métiers du digital, des travaux publics et de l’aéronautique… Ces secteurs vont particulièrement recruter en 2019, indique le PDG France du groupe d’intérim Adecco, Christophe Catoir.

Quelles sont les perspectives d’emploi en France pour 2019 ?

« L’emploi est fortement corrélé à l’activité économique qui a ralenti fin 2018. L’année 2019 commence sur les mêmes bases, avec de grandes incertitudes notamment liées au Brexit, au mouvement des Gilets jaunes. Ce sont autant de sujets qui refroidissent les chefs d’entreprise. On s’attend dans le même temps à voir des difficultés de recrutements s’accroître dans certains secteurs. Les pratiques doivent changer, elles tardent à évoluer. Trop d’entreprises se focalisent encore sur le diplôme et délaissent la personnalité et le comportement des candidats ». Christophe Catoir.

100 000 personnes doivent arriver sur le marché du travail cette année. Quels secteurs en particulier vont recruter ?

Les créations d’activité les plus importantes sont prévues dans les métiers du digital. La mise en place dans les entreprises du RGPD(Règlement général sur la protection des données), par exemple, crée de nouvelles activités. Le secteur des travaux publics est également dynamique avec des carnets de commandes qui se remplissent de l’ordre de + 5 %. Citons aussi le dynamisme des créations de microentreprises avec, par exemple, le phénomène des brasseries artisanales qui se développent partout en France, en ville comme à la campagne ou encore le secteur de l’aéronautique qui propose des emplois très diversifiés, de bac + 2 à bac + 5.

De nouveaux métiers encore méconnus apparaissent-ils ?

Dans le numérique, premier secteur en termes de créations d’emplois, beaucoup de nouveaux métiers émergent ces dernières années comme celui de data scientist ou encore UX designer, ces personnes qui conçoivent et personnalisent les sites internet notamment pour le commerce en ligne. Dans l’industrie, la conduite de machine automatisée, c’est-à-dire la gestion du paramétrage des chaînes de production, est un métier très bien rémunéré et peu connu où les besoins sont aussi très importants.

Les ordonnances Macron de 2017 et les actuelles réformes du marché du travail menées par le gouvernement ont-elles un impact sur votre activité ?

Il est difficile d’évaluer leur impact à ce stade car leur portée est à moyen et long terme. La mesure dont on constate le plus d’effets dès à présent, c’est le plafonnement des indemnités prud’homales. Le nombre d’inscrits dans les tribunaux a baissé drastiquement. Cela a aussi joué sur la psychologie des chefs d’entreprise. Ils ont désormais plus de prévisibilité sur leur trésorerie et leur possibilité de recrutement. À l’international, les entrepreneurs se réintéressent à la France qui était jusque-là considérée comme un pays compliqué au niveau réglementaire.

Par ailleurs, la loi a permis de créer des centres de formation des apprentis dans les entreprises, ce qui facilite davantage la mise en adéquation entre la formation des jeunes et les besoins des entreprises. L’application mobile, prévue dans la loi Pénicaud 2, va permettre aux salariés à partir de l’automne prochain de trouver et évaluer des prestations de formation via leur compte personnel de formation sur leur téléphone portable. Cela devrait faciliter leurs démarches.

Service: consultez les dernières offres d’emploi 

Source : leparisien.fr/economie/emploi (Bérangère Lepetit|04 février 2019, 6h11)

Actualité Emploi